Justice: Magnette reprend l’idée d’inscrire le féminicide dans le code pénal

Le refinancement de la justice et de la police ressort comme une mesure prioritaire au niveau sécuritaire. On notera aussi l’attention portée à la lutte contre les violences faites aux femmes. Le futur gouvernement devra développer une stratégie spécifique inspirée de l’Espagne, pays à la pointe sur la question, et de la convention d’Istanbul. Concrètement, le féminicide serait reconnu comme un délit dans le code pénal. Les mesures d’éloignement du domicile seront plus souvent utilisées et l’accompagnement des auteurs renforcé.

Une lutte plus efficace contre la petite délinquance et la criminalité est aussi au menu de la note avec un transfert de compétences de police administrative vers les communes afin de décharger le parquet. À l’autre bout du spectre, la criminalité économique et financière héritera de nouveaux magistrats spécialisés et d’un personnel mieux formé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct