Institutionnel: développer «une nouvelle vision de la Belgique pour 2024»

Le volet « moderniser le fonctionnement de l’Etat » part d’un constat : certes, les réformes de l’Etat ont permis aux Régions et Communautés de mieux appréhender leur propre réalité, mais elles ont aussi entraîné « une grande complexité, un manque de clarté pour le citoyen et des difficultés de coordination entre niveaux de pouvoirs ». Or, un « fédéralisme de coopération moderne » peut rencontrer les défis sociaux, climatiques ou de la digitalisation, estime Paul Magnette. Pour cela, il prône 15 axes de travail :

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct