La bataille fera rage pour accompagner Remco Evenepoel au CLM des JO 2020

Thomas De Gendt, Wout van Aert, Victor Campenaerts
: la bataille sera sans concession, jusqu’en mai.
Thomas De Gendt, Wout van Aert, Victor Campenaerts : la bataille sera sans concession, jusqu’en mai.

Depuis les Golden Sixties de Merckx, Van Springel, Bracke et autre De Vlaeminck, jamais le cyclisme belge n’avait compté autant de coureurs faisant partie des meilleurs spécialistes mondiaux de l’exercice contre le chrono. Au sommet des classements internationaux, notre pays sera, certes, le seul (avec l’Italie) à disposer de sept tickets olympiques, l’été prochain dans la touffeur de Tokyo : cinq sésames pour l’épreuve en ligne, autour du mont Fuji (26 juillet), et deux autres pour l’épreuve contre-la-montre (29 juillet). Mais la place dans l’avion pour le Japon manquera, quoi qu’il en soit, la sélection que devra arrêter Rik Verbrugghe fera plus de déçus que d’heureux. Seule certitude à ce stade : Remco Evenepoel sera l’un des deux Belges à affronter les 44,2 bornes du parcours olympique, fort de ses exploits multiples au fil de la saison écoulée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct