Affaire Vincent Lambert: la justice demande que le docteur poursuivi soit relâché

Jerome Triomphe et Jean Paillot, avocats de Pierre et Viviane Lambert, parents de Vincent Lambert
Jerome Triomphe et Jean Paillot, avocats de Pierre et Viviane Lambert, parents de Vincent Lambert - AFP

Le parquet de Reims a requis mardi la relaxe du docteur Vincent Sanchez, assigné pour « non-assistance à personne en danger » par les parents de Vincent Lambert, décédé le 11 juillet suite à l’arrêt de ses traitements.

« Aucun élément ne permet de dire que le docteur Sanchez aurait manqué à ses obligations légales », a affirmé le procureur de Reims, Matthieu Bourrette.

« On vous demande de faire le procès du docteur Sanchez comme de la loi Léonetti-Claeys », sur la fin de vie, a-t-il lancé, dénonçant le fait que « le tribunal ait été considéré comme une tribune pour dénoncer une loi ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct