Un défilé réel, un autre, virtuel

Serkan Cura, la plume et la fourrure.
Serkan Cura, la plume et la fourrure. - d.r.

Le premier était vraiment là-bas. Depuis janvier 2014, le Belge Serkan Cura, 34 ans, d’origine turque, défile à la Semaine de la haute couture parisienne. Diplômé de l’Académie Royale d’Anvers en 2007, avec l’aide d’Olivier Strelli, il intègre la maison Jean Paul Gaultier où il travaille dans l’atelier de création durant quatre ans. En 2012, il crée sa propre maison. Son truc à lui : la plume et la fourrure. Deux matières impossibles à travailler.

Ça lui a pris tôt : ado, au marché aux puces, place du Jeu de Balle, à Bruxelles, il trouve son premier oiseau de paradis. Il en fait un chapeau. Depuis, Laetitia Casta et quelques autres ont porté sa robe en aigrette blanche. Cette semaine, il a présenté pour l’hiver prochain une collection en noir et blanc, très graphique, déjà maudite par les amis de PETA...

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct