De nouveau un risque de pénurie d'électricité en cas de coup de froid et d'absence de vent

En revanche, dans des conditions normales, aucun risque ne menace la fourniture d'électricité en Europe cet hiver, souligne ENTSO-E. En cas de circonstances extrêmes, il pourrait en être autrement. Ces circonstances sont un mercure inférieur à -5°C, une production d'énergie éolienne à seulement 30% de la capacité totale et ce, en combinaison avec l'indisponibilité de centrales.

Le gestionnaire du réseau haute tension belge, Elia, relativise l'avertissement d'ENTSO-E et estime que la situation n'est pas comparable avec celle qui prévalait l'année dernière quand la disponibilité des réacteurs nucléaires était réduite à peau de chagrin.

"Il y a beaucoup de si", constate une porte-parole. "Les conditions de marché sont aujourd'hui beaucoup plus favorables que l'année dernière. La disponibilité du parc nucléaire est beaucoup plus élevée et il y a l'interconnexion avec la Grande-Bretagne."

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct