Atelier TGV Forest: les cheminots rendent hommage à un travailleur décédé

"Outre la minute de silence pour notre collègue qui est décédé ce matin après avoir badgé, nous dénonçons les conditions de travail dans les ateliers de la SNCB. Il faudrait 280 équivalents temps plein alors que nous ne sommes que 230", explique Adbelmajij Elatrouss. "Les congés sont souvent refusés pour les travailleurs par manque de personnel et beaucoup d'entre-eux tombent malades".

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct