La grâce infinie d’Alice Munro

Alice Munro.
Alice Munro. - AFP.

L’art de la nouvelle est sublimé par la Canadienne Alice Munro, ce qui lui a valu le Prix Nobel de littérature en 2013. On s’attache à ses personnages autant qu’aux atmosphères de récits qui glissent devant les yeux avec une grâce infinie, même quand ils placent les protagonistes au bord de la catastrophe. Il est agréable de retrouver (ou de découvrir, dans notre cas), dans une nouvelle traduction, un livre déjà porté en français par Geneviève Doze en 2004. Le titre s’est légèrement déplacé, devenant Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout dans la version d’Agnès Desarthe – auparavant, c’était Un peu, beaucoup, pas du tout.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct