Crise de l’Europe: il n’y en aura donc pas un pour dire stop ?

Photo News
Photo News

Il n’y aura donc pas un chef d’Etat ou de gouvernement d’un pays européen, petit ou grand, fondateur ou tard venu, pour dire haut et fort que l’Union européenne n’est pas à la hauteur des défis qu’elle affronte ? Pas un pour dire stop et proposer un autre chemin ?

La consolidation de la zone euro comme la réforme approfondie de l'espace Schengen sont incontournables. Le bien être des peuples européens, leur sécurité, leurs rapports avec un voisinage de plus en plus instable appellent des mesures d’une ampleur nouvelle. Les chefs d’Etat et de gouvernement persistent pourtant à croire qu’ils peuvent s’en tenir au statu quo.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct