Des salariés de Nice-Matin attaquent Nethys en justice

Des salariés de Nice-Matin attaquent Nethys en justice

En juin dernier, en vendant 51 % de sa filiale Avenir Développement à l’homme d’affaires Xavier Niel, Nethys pensait avoir tourné la page de ses investissements dans les quotidiens Nice-Matin et La Provence. Mais les salariés présents au sein de la SCIC, actionnaire majoritaire de Nice-Matin, ont cependant décidé de se rappeler au bon souvenir du groupe liégeois. Ils vont se constituer partie civile en Belgique, auprès du juge d’instruction saisi du dossier des cessions réalisées par Nethys. Simultanément, les juridictions françaises vont êtres saisies pour non-respect du pacte d’actionnaires qui avait été conclu avec Nethys et s’opposer à la prise de contrôle de Nice-Matin par Xavier Niel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct