L’État français réclame 11.6 millions d’euros au Rassemblement national

Les finances du RN sont déjà fragiles.
Les finances du RN sont déjà fragiles. - AFP.

Sale temps pour l’extrême droite française. Depuis le 6 novembre, le procès du financement des campagnes du parti frontiste révèle, audience après audience, les mécanismes de la nébuleuse Front national devenu Rassemblement national. Au total, sept personnes ainsi que trois personnes morales, dont l’ex-Front national, sont soupçonnées d’escroqueries et recel d’abus de biens sociaux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct