Le CA passe outre le vote négatif des syndicats

Le plan social chez Proximus n’a pas été approuvé par la commission paritaire qui se tenait ce mercredi matin. Il fallait une majorité des deux tiers mais celle-ci n’a pas pu être dégagée puisque les deux principaux syndicats – la CGSP et la CSC – ont rejeté l’accord. Malgré ce résultat, le CA de Proximus a décidé quelques heures plus tard d’actionner l’article 35 de la loi sur les entreprises publiques qui lui permet de passer outre ce vote négatif et de débuter la mise en œuvre du plan de transformation. « Nous le faisons parce que cela va nous permettre d’informer individuellement chaque travailleur sur son cas et de mettre fin à une longue incertitude, explique Stefaan De Clerck, mais on continue la concertation sociale dans un esprit d’ouverture. Une réunion est prévue ce jeudi entre le management et les syndicats pour voir si on peut adapter des éléments de mise en œuvre ». Les délais sont néanmoins très courts puisque la commission paritaire qui devra éventuellement avaliser ce nouvel accord est prévue pour le 9 décembre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct