Le Vitoria a eu dix-huit jours pour préparer ce rendez-vous

Impossible de jauger l’état de forme des Portugais que va affronter Mehdi Carcela.
Impossible de jauger l’état de forme des Portugais que va affronter Mehdi Carcela. - Photo News

C’est sur le coup de 19 heures, mercredi, que l’équipe liégeoise a foulé la pelouse du stade Dom Afonso Henriques, du nom du premier roi du Portugal qui fait la fierté de la ville et des habitants de Guimaraes. La figure du monarque, arborant son épée, sa cotte de mailles et son bouclier est ici, dans la région du Minho, omniprésente. Sur l’écusson du Vitoria notamment, où il arbore une posture guerrière, devant le stade, où se dresse son imposante statue, et aujourd’hui sur les tout nouveaux maillots que les joueurs du Vitoria étrenneront ce jeudi face au Standard. Un équipement dans les tons de gris, avec une croix bleue sur la poitrine, inspirée de l’armure de Dom Afonso Henriques et qui représente le premier drapeau du Portugal.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct