Hong Kong fait monter la tension entre Washington et Pékin

Les manifestants pro-démocratie ont accueilli la décision américaine en brandissant la bannière étoilée et des affiches à l’effigie d’un Donald Trump très «
militaire
», jeudi dans les rues sde Hong Kong.
Les manifestants pro-démocratie ont accueilli la décision américaine en brandissant la bannière étoilée et des affiches à l’effigie d’un Donald Trump très « militaire », jeudi dans les rues sde Hong Kong. - EPA.

Après plusieurs jours de tergiversations, Donald Trump a finalement apposé, jeudi, sa signature en bas du texte portant sur « les droits de l’homme et la démocratie à Hong Kong », malgré les menaces répétées de Pékin, qui qualifie cette loi « d’abomination absolue ». La semaine dernière déjà, le régime chinois s’était offusqué du vote à l’unanimité du Congrès américain d’une loi que la Chine voit comme une ingérence dans ses affaires internes. Wang Yi, le chef de la diplomatie chinoise avait regretté des « attaques » et des « calomnies » d’un niveau « proche de la folie ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct