Quinze Belges à Tank Shanghai

Le tronc d’arbre géant torturé reproduit en résine par Berlinde De Bruyckere
; aux murs, les oeuvres de Michaël Borremans.
Le tronc d’arbre géant torturé reproduit en résine par Berlinde De Bruyckere ; aux murs, les oeuvres de Michaël Borremans.

En bordure de l’ancien aéroport de Shanghai, sur le West Bund, trônaient cinq énormes citernes à essence désaffectées. Le milliardaire chinois Qiao Zhibing (il a fait fortune dans les night-clubs) a décidé de les transformer en centre d’art contemporain, sa vraie passion. Pari réussi : Tank Shanghai a ouvert en mars dernier et l’architecture pure et discrète du lieu met en valeur les citernes géantes, certaines surmontées de terrasses, qui abritent salles d’expositions, centre de documentation, lieux de projections et espaces pour réaliser des performances.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct