Réaction

La ministre Caroline Désir a entendu les formateurs d’enseignants. Elle tempère. « Nous avons reçu un courrier d’une dizaine de membres du personnel de hautes écoles ayant participé à un projet avec la Fondation Roi Baudouin. Ceux-ci s’exprimaient en leur nom personnel et pas au nom de leur institution. La procédure réglementaire d’élaboration des référentiels adoptée par le gouvernement leur a été rappelée. Certains malentendus ont ainsi pu être levés, tandis que d’autres points n’ont pas fait l’objet de consensus. Toutes les expressions individuelles ne pourront évidemment pas être prises en compte, mais il est important de les entendre, avec pour finalité d’aboutir à un référentiel cohérent et de qualité. À cet égard, il est prévu que le contenu du référentiel puisse encore évoluer lors de son adoption en 3e lecture par le gouvernement ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct