Maternelles: le référentiel de compétences pose question

Les formateurs d’enseignants craignent que le texte «
n’augmente les inégalités scolaires contre lesquelles il est pourtant indispensable de lutter.
»
Les formateurs d’enseignants craignent que le texte « n’augmente les inégalités scolaires contre lesquelles il est pourtant indispensable de lutter. » - Mathieu Golinvaux.

L’analyse commence, comme souvent, par des félicitations d’usage. Oui, le référentiel des compétences initiales (en gros, le cahier des charges de l’enseignement maternel applicable à la rentrée 2020) comporte des « avancées significatives en termes de précisions et de clarté par rapport aux socles de compétences ». Et oui, « la spécificité de l’école maternelle est mieux prise en considération et enfin reconnue comme primordiale dans la construction des apprentissages ». Des fleurs décernées par des représentants des hautes écoles libres et officielles appelées à former les futurs enseignants. Ils travaillent en commun depuis plusieurs années, avec la Fondation Roi Baudouin, dans le but de mieux préparer les futurs enseignants préscolaires au soutien des enfants issus de milieux défavorisés.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct