Au Chili, la colère continue à flamber

Au Chili, la colère continue à flamber
AFP

Depuis plus de 40 jours, le Chili est en ébullition. Le mouvement de colère citoyenne déclenché le 18 octobre après une augmentation du prix des transports publics brûle toujours. Cette hausse des tarifs avait pourtant été très vite annulée.

Et le 15 novembre, les partis politiques avaient signé un accord sur l’organisation d’un référendum pour remplacer la Constitution élaborée pendant la dictature de Pinochet et restée pratiquement inchangée. Le 22 novembre, un autre accord prévoyait une hausse des pensions et une augmentation du budget de la santé. Mais rien n’y fait, les protestations continuent.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct