Georges-Louis Bouchez: éviter l’erreur et l’énervement, mobiliser les électeurs

Georges-Louis Bouchez: éviter l’erreur et l’énervement, mobiliser les électeurs
Pierre-Yves Thienpont.

1

Ne pas commettre d’erreur

Avec 20 points d’avance, Georges-Louis Bouchez semblait jouer sur du velours. Mais attention, dans la dernière ligne droite, à ne pas commettre d’erreurs. Cela pourrait coûter cher. Le favori en était conscient. Lui qui pouvait a priori compter sur les voix obtenues au premier tour par Philippe Goffin et Clémentine Barzin, qui se sont ralliés à lui et ont fait campagne avec lui en certains endroits.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct