Destitution: l’ambassadeur Sondland accusé de harcèlement sexuel

Destitution: l’ambassadeur Sondland accusé de harcèlement sexuel
Photo News

Quelques heures après le témoignage de Gordon Sondland, ambassadeur américain auprès de l’Union européenne, le 20 novembre à Washington dans l’enquête sur le scandale de corruption impliquant Donald Trump et l’Ukraine, l’hebdomadaire New Yorker publiait un article au titre évocateur : Que vont faire les Républicains, à présent ? Pour le camp conservateur, il était question, avant tout, de deviser prestement une riposte à des faits accablants, corroborés par trois, voire quatre témoins. Oui, il existait bien un marchandage explicite entre l’administration Trump et le régime ukrainien de Volodymyr Zelensky. Oui, ce dernier devait annoncer publiquement l’ouverture d’une enquête sur le candidat démocrate et ancien vice-président Joe Biden, ainsi que son fils Hunter, grassement rémunéré par une firme gazière ukrainienne, Burisma.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct