Black Friday: consommer est un droit et une responsabilité

Black Friday: consommer est un droit et une responsabilité
AFP

C’est un signe de la crise que traverse notre époque : l’acte a priori anodin consistant à profiter d’une promo pour réaliser la bonne affaire est désormais sujet à caution, à débat. N’est-ce pas irresponsable de participer à l’orgie consumériste proposée par le Black Friday, cet événement récemment importé des États-Unis qui s’est répandu comme une traînée de poudre sur le Vieux Continent ?

Ce qui, il y a quelques années, aurait été perçu comme une incontestable réussite commerciale, un concept à étudier dans les business schools, suscite en effet un sentiment diffus de malaise chez certains, une franche hostilité voire une contestation en bonne et due forme chez d’autres. En témoignent le mouvement « Green Friday », appelant à une consommation plus durable, ou, en Suède où est né le « Flygskam » (la honte de prendre l’avion), le « Köpskam » qui n’est autre que… la honte d’acheter.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct