John Ghost Airships are organisms

<span>John Ghost</span> Airships are organisms

John le fantôme porte bien son nom. Il produit une musique mystérieuse, aventureuse, exploratoire. Elle vient du jazz : les membres du sextet en ont été nourris. Mais elle s’abreuve aussi au minimalisme, aux répétitions et aux microchangements de rythmes et d’harmonies de Steve Reich et de Philip Glass, à l’électronique, à la musique de film, à l’abstraction.

Il y a dans les longues plages de l’album une atmosphère particulière qu’on pourrait aussi rattacher au Pink Floyd de Atom Heart Mother. On imagine des paysages à la Roger Dean, l’illustrateur des pochettes de Yes, des ciels ennuagés, des déserts battus par le vent, des profondeurs de l’Espace traversés par des astéroïdes.

Jo De Geest, Rob Banken, Wim Segers, Karel Cuelenaere, Lieven Van Pée et Elias Devoldere mènent ces expéditions avec maîtrise et bonheur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct