Du bœuf directement de la fourche à la fourchette

Au quotidien, une dizaine de carcasses de bovins sont débitées par l’équipe de neuf personnes dans la salle de découpe de Perwez.
Au quotidien, une dizaine de carcasses de bovins sont débitées par l’équipe de neuf personnes dans la salle de découpe de Perwez. - Dominique Duchesnes.

Reportage

Une grande salle blanche dans laquelle on entre qu’après s’être minutieusement lavé les mains et s’être vêtu d’un tablier blanc, d’une charlotte et de chaussons. Pas le moindre meuble ou objet de décoration. Le thermomètre ne dépasse pas les 9º. De la porte d’entrée jusqu’à celle d’un vaste frigo, un imposant rail métallique muni de crochets. C’est à eux que sont accrochées les carcasses de bovins qui arrivent dans cette salle de découpe de Perwez qui appartient depuis un an à la coopérative agricole baptisée « En direct de mon élevage ». Une première en Belgique qui voit donc une centaine d’éleveurs coopérateurs posséder leur propre outil de transformation. Une première qui leur permet aussi de suivre leurs bêtes de la naissance jusqu’à l’étal du boucher.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct