Bruxelles Propreté - Les perturbations des collectes des déchets se prolongent à Bruxelles

Les travailleurs avaient débrayé mardi passé devant l'intention affichée par la direction générale d'adapter le "fini-fini", un système selon lequel le personnel est libéré dès que les deux tiers des camions d'un secteur sont rentrés au dépôt. Il était question d'augmenter cette proportion à 90% dans le but d'augmenter la sécurité au travail.

Pour protester contre cet allongement du temps de travail, les travailleurs de Bruxelles Propreté avaient décidé de respecter scrupuleusement les consignes de sécurité, qui prescrivent par exemple de ne prendre qu'un seul sac par main, de ne pas se précipiter et de respecter les temps de pause. La plupart des tournées sont en conséquence restées inachevées.

Le retrait de cette adaptation du "fini-fini" n'a pas suffit à étouffer la grogne des travailleurs chargés des collectes en porte-à-porte. Près de la moitié, selon l'estimation du SLFP, continue à travailler à un rythme moins soutenu en accord avec les règles de sécurité.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct