Négociations fédérales: l’ombre de Bart De Wever sur la mission de Paul Magnette

Paul Magnette, dit-on, «
complète-corrige
» sa note de travail, jugée trop rouge côté libéral.
Paul Magnette, dit-on, « complète-corrige » sa note de travail, jugée trop rouge côté libéral. - Belga.

Pendant que Magnette opère, certains évoquent l’après-Magnette. Ce qui accroît la confiance, on s’en doute. Un scénario circule en effet, sous-entendu ou défendu ouvertement, celui-ci : au tour de Bart De Wever de prendre les choses en mains comme informateur royal, le plus grand parti flamand doit aller au front, dire ce qu’il veut vraiment.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct