Scandale des dons de corps : les anatomistes belges rassurent

Le Pr. Lengelé, comme d’autres anatomistes, avait dénoncé ces pratiques peu scrupuleuses.
Le Pr. Lengelé, comme d’autres anatomistes, avait dénoncé ces pratiques peu scrupuleuses. - Sylvain Piraux

Dépouilles empilées les unes sur les autres ou dans un état de putréfaction, membres grignotés par des souris, locaux vétustes, sacs-poubelle débordant de morceaux de chair… les révélations faites par l’Express sur les pratiques peu éthiques constatées à la faculté Paris-Descartes ont mis en lumière les graves dysfonctionnements du plus grand centre d’anatomie européen.

L’hebdo français a en outre révélé qu’une partie des 1.000 dépouilles accueillies annuellement dans le centre parisien étaient revendues, entières ou démembrées, à des entreprises privées. Une marchandisation que ne suspectaient ni le donateur ni ses proches. Un scandale qui risque d’entacher sérieusement la réputation de la faculté parisienne et qui pourrait altérer la confiance des donateurs envers les anatomistes et les gestionnaires des centres de dons.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct