Tirage au sort de l’Euro: l’UEFA prise en otage par les conflits politiques

Si la Belgique est assurée de retourner à Saint-Pétersbourg, c’est notamment parce que l’Ukraine ne peut pas y évoluer pour des raisons politiques.
Si la Belgique est assurée de retourner à Saint-Pétersbourg, c’est notamment parce que l’Ukraine ne peut pas y évoluer pour des raisons politiques.

Ce samedi à Bucarest, la Belgique n’apprendra pas grand-chose. Sa position dans le groupe B est déjà figée, mais elle connaît également deux de ses trois adversaires : la Russie et le Danemark. Concernant le troisième, elle ne pourra tomber que sur deux nations (Finlande et pays de Galles) sur six présentes dans le chapeau 4.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct