Big Pharma: Talia, dix ans, ne peut pas mourir

Big Pharma: Talia, dix ans, ne peut pas mourir
Bruno D’Alimonte

La tristesse, le désespoir, un puits sans fond. C’est le sentiment qui a saisi les parents de Talia, une petite fille de dix ans qui passe davantage de temps dans les hôpitaux que dans une salle de classe parce qu’un gène « code » mal, lui enlevant la plus grande partie de son immunité. A vrai dire, le monde entier ne comporte que trente personnes qui partagent cette malédiction.

N’y a-t-il pas de solution ? Si. Elle s’appelle le Strimvelis. Un médicament innovant. Sûr et efficace. En fait, il s’agit de « pièces de rechange » pour son immunité qui, en plus, apprennent à son organisme à coder désormais sans erreur. On modifierait littéralement le code génétique de Talia. Deux autres enfants belges ont déjà bénéficié du médicament et ils vont bien, merci.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct