Journée mondiale de lutte contre le sida: le dépistage, un moyen de prévention comme le préservatif

Des mobilisations ont lieu un peu partout dans le monde.
Des mobilisations ont lieu un peu partout dans le monde. - EPA

Plus vite dépisté, plus vite traité», rappelle dimanche l’ASBL O’Yes (anciennement Sida’sos) à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida. Alors que 882 personnes ont été testées positives au VIH l’année passée, un dépistage précoce couplé à un traitement régulier permet de ne plus transmettre le virus. «Le dépistage et le traitement sont donc des moyens de prévention, comme le préservatif», souligne l’association.

«Protège-toi, protège-moi». C’est l’un des multiples slogans tagués à la craie sur le sol de cinq grandes villes -Charleroi, Mons, Louvain-la-Neuve, Bruxelles et Liège- par lesquel O’Yes, l’ASBL de promotion de la santé Ex Aequo et le Comité inter-universitaire des étudiants en médecine et en dentisterie (CIUM) espèrent attirer l’attention sur la question du dépistage.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct