Crisnée, caput mundi

Le constat avait déjà été dressé lors de la formation des gouvernements des entités fédérées : les libéraux francophones aiment les ministres des champs. En Wallonie, Willy Borsus provient de la très champêtre entité de Marche-en-Famenne. Il résidait auparavant à Somme-Leuze, pas mieux. Jean-Luc Crucke est un citoyen de la bucolique Frasnes-les-Anvaing, au charmant Pays des Collines. Deux communes qui feraient passer pour une métropole la ville de Nivelles d’où provient Valérie De Bue.

En fédération, Pierre-Yves Jeholet est l’ancien bourgmestre de l’odoriférante bourgade de Herve, au pays du même nom. Et si Valérie Glatigny est désormais identifiée comme bruxelloise, elle vient de Marche qui est décidément une pépinière à ministres, puisque le CDH René Collin, toujours député, y a jeté lui aussi son camp de base.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct