COP25: le monde doit choisir entre «espoir» et «capitulation» selon Guterres

COP25: le monde doit choisir entre «espoir» et «capitulation» selon Guterres
EPA

L’Humanité, qui subit les conséquences du dérèglement climatique, doit choisir entre l’« espoir » d’un monde meilleur en agissant ou la « capitulation », a déclaré lundi Antonio Guterres à l’ouverture de la COP25 à Madrid.

Le monde est à un « tournant » et « d’ici la fin la prochaine décennie, nous serons sur un de ces deux chemins. L’un est le chemin de la capitulation, où nous aurons dépassé comme des somnambules le point de non retour, mettant en danger la santé et la sécurité de tous les habitants de cette planète », a mis en garde le secrétaire général de l’ONU devant les représentants des quelque 200 pays signataires de l’accord de Paris, dont une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct