«L’Accord vert n’est pas à la hauteur des promesses»

Les instances européennes sont régulièrement rappelées à l’ordre par les manifestants climatiques.
Les instances européennes sont régulièrement rappelées à l’ordre par les manifestants climatiques. - Belga.

Chère Présidente von der Leyen,

Dans toute l’Europe, des millions d’étudiants en grève, des climatologues et des citoyens inquiets se sont unis pour appeler à affronter la crise environnementale et à créer une transition juste.

En juillet, en tant que candidate en attente de confirmation à la présidence de la Commission européenne, vous vous êtes engagée à assurer cette transition. « C’est la voie européenne », écriviez-vous dans les directives pour le Green Deal européen. « Nous sommes ambitieux et nous n’oublions personne. »

Cependant, le Green Deal que vous avez proposé n’est pas du tout à la hauteur de cette promesse.

Une condamnation à mort

Le Green Deal est trop lent : la neutralité climatique d’ici 2050 condamne à mort des millions de personnes dans le monde. Compte tenu de son haut niveau de sophistication technologique et de son rôle historique dans les émissions de carbone, l’Union européenne peut et doit montrer la voie à suivre.

Le Green Deal est trop modeste : 110 milliards d’euros d’investissements annuels ne représentent qu’une fraction des ressources nécessaires à la transition de l’industrie, des infrastructures et de l’agriculture européennes vers moins de dépendance aux combustibles fossiles. Compte tenu de ses vastes ressources économiques et de ses capacités institutionnelles, la Banque européenne d’investissement peut et doit faire bien davantage.

Briser le dogme de la croissance sans fin

Et le Green Deal s’en tient trop à un modèle économique qui fait passer la croissance du PIB avant la sécurité des citoyens. Compte tenu de l’ampleur de la crise sociale en Europe et de la souffrance des populations se trouvant en première ligne, la Commission européenne peut et doit aller à l’encontre du dogme d’une croissance sans fin et s’attaquer directement aux problèmes de pauvreté et de précarité qui sont en croissance sur le continent tout entier.

Bref, le plan que vous avez présenté n’est pas un « Green New Deal », mais une mauvaise affaire pour les citoyens européens et les générations futures qui hériteront de ce continent.

L’économie européenne se dirige vers la récession au moment même où la catastrophe climatique arrive à nos portes. Les ajustements et changements incrémentaux ne suffisent pas ; un remaniement radical de la politique économique de l’Europe sera nécessaire pour assurer une transition juste. L’UE dispose de toutes les institutions, de toutes les ressources et de tous les instruments politiques nécessaires pour introduire un Green New Deal pour l’Europe. Le moment est venu de les utiliser, car, comme nous le rappelle Greta Thunberg, « le changement arrive, que cela vous plaise ou non ».

*Signataires : Ann Pettifor, Policy Research in Macroeconomics (PRIME) ; Jason Hickel, London School of Economics ; James K. Galbraith, University of Texas ; Bill McKibben, 350.org ; Eloi Badia, Barcelona En Comú ; Fabio de Masi, Député allemand, Die Linke ; Manon Aubry, Membre du Parlement européen ; Aurore Lalucq, Membre du Parlement européen ; Laurie Macfarlane, Open Democracy ; Laurent de Sutter, Philosophe et écrivain ; Kate Aronoff, Ecrivain ; Mathew Lawrence, Autonomy ; Grace Blakeley, Ecrivain et chercheuse ; Guy Standing, School of Oriental and African Studies ; Ewan McGaughey, Maître de conférences en droit, King’s College London ; Yanis Varoufakis, The Democracy in Europe Movement 2025, Député grec ; David Adler, The Democracy in Europe Movement 2025 ; Pawel Wargan, The Green New Deal for Europe ; Giorgos Kallis, Institute of Environmental Science and Technology, Autonomous University of Barcelona ; Will Stronge, Autonomy ; Riccardo Mastini, Institute of Environmental Science and Technology, Autonomous University of Barcelona ; Gerardo Pisarello, Barcelona En Comú ; Niccolò Milanese, European Alternatives ; Lavinia Steinfort, Transnational Institute ; Alexandra Louise Phillips, Membre du Parlement européen ; Scott Ainslie, Membre du Parlement européen ; Gina Dowding, Membre du Parlement européen ; Laurie Laybourn-Langton, Chercheur et écrivain ; Catherine Rowett, Membre du Parlement européen ; Will Snell, Tax Justice Network ; Asad Rehman, War on Want ; Ruth London, Fuel Poverty Action ; David Powell, New Economics Foundation ; Selma James, Global Women’s Strike ; Nina López, Global Women’s Strike ; Nicholas McNair, Universidade Nova de Lisboa ; Prof Tim Jackson, University of Surrey ; Nick Jacobs, International Panel of Experts on Sustainable Food Systems (IPES-Food) ; Michele Fiorillo, Scuola Normale Superiore – CIVICO Europa ; Daniel Aldana Cohen, University of Pennsylvania ; César Simões da Fonseca, Aalborg University ; Luís Miguel Batista Jerónimo, GEOTA ; Francine Mestrum, Global Social Justice ; Raj Patel, University of Texas at Austin ; Molly Anderson, Middlebury College ; Emile Frison, International Panel of Experts on Sustainable Food Systems (IPES-Food) ; Sergi Corbalan, Directeur exécutif Fair Trade Advocacy Office ; Evan Weber, Sunrise Movement ; Judith Hitchman, Présidente, Urgenci International Community Supported Agriculture Network ; Yannis Dafermos, School of Oriental and African Studies ; Maria Nikolaidi, University of Greenwich ; Alexander Ac, Global Change Research Institute, AS CR, Brno, Czech Republic ; Will Clark, Health Care Without Harm Europe ; Daniela Gabor, University of the West of England.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+

Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

1€ pour 1 mois
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose d'un compte
Je me connecte
1€ Accès au Soir+
pendant 24h
Je me l'offre
Je suis abonné et
je souhaite bénéficier du Soir+
Je m'inscris
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct