Fevia présente ses 4 recettes pour soutenir l'industrie alimentaire belge

L'an dernier, l'industrie alimentaire belge, qui recouvre 26 secteurs, a engrangé un chiffre d'affaires de 51,8 milliards (Belgique et exportations), en légère baisse de 0,8%. Le marché intérieur a baissé de 5,3% en raison de la concurrence du commerce transfrontalier et d'importations. Le commerce transfrontalier a progressé de près de 5% (4,7%).

Les exportations, point fort du secteur industriel le plus important du pays, ont atteint 26,3 milliards d'euros, en légère progression de 0,6%.

"Le marché intérieur reste difficile. Le commerce transfrontalier pèse sur le secteur ainsi qu'une 'lasagne' de taxes", a souligné Jan Vander Stichele, président de Fevia. "Par ailleurs, malgré le tax-shift, les coûts salariaux restent élevés par rapport à nos voisins de même que les coûts énergétiques dont notre industrie est grande consommatrice."

Les exportations, locomotive du secteur, ont "perdu de la vitesse dans leur croissance". Renforcer le marché intérieur et rebondir sur les exportations, telle est la ligne de visée du secteur alimentaire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct