L'occupation israélienne a coûté des milliards d'euros à l'économie palestinienne

Le rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement estime à environ 47,7 milliards de dollars (43 milliards d'euros) les pertes budgétaires totales subies par le gouvernement palestinien entre 2000 et 2017.

Ce chiffre inclut 25 milliards d'euros d'intérêts courus et six milliards d'euros de pertes de recettes fiscales palestiniennes, selon le document.

Il indique par ailleurs qu'un tel montant aurait permis de combler par deux fois le déficit budgétaire du gouvernement palestinien estimé à 16 milliards d'euros, sur la même période.

D'après le rapport, si les 43 milliards d'euros de pertes avaient été investis judicieusement dans l'économie palestinienne en proie à une grave crise financière, ils auraient permis de créer deux millions d'emplois sur une période de 18 ans, soit environ 110.000 par an.

Le rapport a été présenté à l'Institut de recherche sur les politiques économiques palestiniennes (MAS) à Ramallah, en Cisjordanie occupée où siège le gouvernement palestinien.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct