Son père Luis: «Le nom d’Oliveira a été un poids pour lui»

Père et fils se voient peu mais tentent chaque fois de récupérer le temps perdu.
Père et fils se voient peu mais tentent chaque fois de récupérer le temps perdu. - D.R.

Mickael n’a pas grandi avec son père, avec sa grande expérience. Luis Oliveira, Lulù dans toute la Péninsule et en Sardaigne évidemment, tente de rattraper ce temps loin de l’autre en lui donnant de précieux conseils. Il est heureux de cette mise en lumière, de son parcours aussi. Les deux hommes s’étaient vus à Venise quelques jours avant le match de coupe de Rebecq au Cercle de Bruges. « Bien sûr que je suis fier ! », lance Luis Oliveira. « Avec son équipe, ils ont déjà accompli un grand exploit en arrivant à ce stade-là, en écartant le Cercle. Le Standard est évidemment au-dessus, nettement au-dessus. Mais tout est possible à condition que chacun donne tout ce qu’il a dans le ventre. J’ai senti aussi dans sa voix qu’il était flatté qu’un entraîneur de la trempe de Michel Preud’homme se déplace pour visionner Rebecq. Il m’a vite appelé pour me le faire savoir. Et je le comprends, c’est une attention gratifiante. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct