Des Plaisirs d’hiver plutôt rentables pour les commerçants

Ismaïl travaille onze mois sur douze dans une usine de verres technologiques. Son mois de vacances, il le passe à vendre des moules à gâteaux.
Ismaïl travaille onze mois sur douze dans une usine de verres technologiques. Son mois de vacances, il le passe à vendre des moules à gâteaux. - Dominique Duchesnes

Trente-huit jours de marché, du 29 novembre au 5 janvier. Sept jours sur sept, de 12 à 22h (légèrement raccourcis les deux soirs de réveillon, où les Plaisirs d’hiver tirent le volet à 18 h). Et il appelle ça des vacances. Entouré de moules à gâteaux en silicone de toutes les formes et de toutes les couleurs, Ismaïl le répète, en anglais et avec un grand sourire : « Mes vacances, c’est mon hobby. Je viens ici chaque année depuis cinq ans. Le reste du temps, je travaille dans une usine de verres de très haute qualité, en Allemagne. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct