Le malaise social persiste chez Allianz Benelux, selon les syndicats

Les organisations de travailleurs déplorent "les licenciements arbitraires" survenus ces dernières semaines dans certains services.

"Non seulement la direction continue de faire la sourde oreille concernant les engagements mais en plus elle procède à un passage en force de la loi Peeters afin de faire prester des heures supplémentaires. L'équilibre vie privée/vie professionnelle sera encore plus difficile à trouver alors qu'Allianz déclare vouloir le bien-être de ses collaborateurs", constatent les syndicats.

Ceux-ci demandent entre autres l'arrêt des licenciements arbitraires, le recrutement (même temporaire) de quinze travailleurs au total pour les différents départements soumis à la plus forte charge de travail et un monitoring permanent de la charge de travail.

Allianz compte un millier d'employés en Belgique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct