Le Zara de la rue Neuve fermé en raison d'une action syndicale

Des négociations sur les salaires doivent débuter le 6 décembre en Belgique où le groupe espagnol emploie quelque 2.000 personnes, selon la CNE, au travers de 86 magasins. "Par cette action, nous souhaitons lancer un signal auprès de la direction", explique Jalil Bourhidane, secrétaire permanent Commerce à la CNE. Après le blocage, une délégation syndicale se rendra au siège belge du groupe, rue du Marais.

"Nous serons accompagnés de collègues allemands, français et luxembourgois, car les négociations s'ouvrent également dans ces pays. L'idée est d'être solidaire avec eux si jamais les négociations se passent mal là-bas ou chez nous", poursuit M. Bourhidane. En Belgique, le SETCa prend aussi part à cette action.

Les syndicats réclament entre autres des salaires fixes au-dessus des barèmes sociaux, une politique salariale plus transparente, la fin des contrats précaires et le paiement mensuel des heures supplémentaires.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct