Temps de travail: 80% des entreprises utilisent encore des systèmes traditionnels

Ce faisant, les entreprises belges se trouvent dans le "ventre mou du peloton international", regrette SDWorx, puisqu'aux Pays-Bas, seules 5% des entreprises utilisent encore la pointeuse.

Si des alternatives numériques et biométriques, comme la connexion à l'aide d'applications ou avec une empreinte digitale, existent, seules 7% et 12% des sociétés belges ont recours à ce type d'instrument pour enregistrer respectivement le temps de travail et les présences.

Les entreprises néerlandaises affichent ici de meilleurs résultats: 17% demandent à leurs travailleurs de se connecter au moyen d'une appli et 15% utilisent en outre des applis avec géolocalisation.

Enfin, il existe également des méthodes biométriques pour se connecter, comme les empreintes digitales ou les scans rétiniens. Ceux-ci semblent encore appartenir au futur: 1% seulement des entreprises belges sondées les utilisent, tandis que la moyenne de tous les pays interrogés s'élève à 2,6%.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct