Intérieur voix Delphine Salkin, la voix cassée

<span>Intérieur voix</span> Delphine Salkin, la voix cassée

En 2001, alors qu’elle joue la déesse Athéna dansL’Orestie , Delphine Salkin sent soudain sa voix se briser sur le mot «loi». Sur scène, personne ne remarque rien, et pourtant cette cassure la privera de sa voix pendant des années. Sept ans exactement, pendant lesquels parler est un effort, chanter «Bon anniversaire» lui paraît insurmontable et répondre au téléphone, à peine concevable. «Assez rapidement, un kyste a été diagnostiqué dans le pli vocal gauche», se souvient la comédienne. «J’ai été opérée en 2003, mais ma voix s’est encore dégradée, sans qu’aucun médecin ne puisse expliquer ce qui m’empêchait de parler correctement. J’ai dû attendre 2008 pour obtenir des réponses, et tenter une deuxième opération.»

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct