Ida don’t cry me love Du chaos naît la beauté

<span>Ida don’t cry me love</span> Du chaos naît la beauté

Dans sa création précédente, Lost in Ballets russes , la danseuse, comédienne et chorégraphe Lara Barsacq évoquait sa passion pour la légendaire compagnie de Serge Diaghilev. Elle poursuit aujourd’hui en explorant plus particulièrement la personnalité d’Ida Rubinstein, danseuse des Ballets et personnalité hors norme ayant marqué le début du XXe siècle.

Accompagnée de Marta Capaccioli et Elisa Yvelin, elle livre un spectacle qui rejoint les revendications d’art total d’Ida Rubinstein qui voulait mêler musique, chant, danse, théâtre… Il y a tout cela dans Ida don’t cry me love avec une bonne dose d’humour en plus.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Les spectacles à l'affiche
    • 20-02-11_macbeth_084

      Fiche Un Macbeth Macbeth, Mobutu, même combat

    • i-clit-4-©-Ayka-Lux-2-1

      Fiche i-Clit

    • christian_rizzo_-_une_maison_c_marc_domage_1

      Fiche Une maison idéale

    • Backstage- Crédit Hichem Dahes

      Fiche Backstage Turbulences en coulisses

    • d-20191007-3WHP1Z_high

      Fiche Le chant des ruines Fenêtre sur un sombre futur