Catastrophe de Buizingen: le jugement s’invite dans les négociations sociales du rail

© Photonews.
© Photonews.

Satisfaction ». « Emotion ». « Soulagement ». Mais aussi « inquiétude ». Ce sont les sentiments qui prédominaient sur les bancs des parties civiles à l’issue du prononcé du jugement dans le procès Buizingen. « Nous sommes très satisfaits du jugement qui est cohérent, en pointant les fautes spécifiques dans le chef des deux entreprises », indique Jan Buelens, avocat d’une dizaine de victimes de la catastrophe.

« J’ai été émue que le juge lise un passage in extenso du jugement de Pécrot », explique pour sa part Geneviève Isaac, qui a perdu son fils et son ex-mari à Buizingen et qui anime le « Groupe de soutien aux victimes » de la catastrophe. « Cela fait dix ans que nous affirmons que la sécurité est défaillante, et le jugement le reconnaît de manière claire, nette et précise ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct