Destitution de Trump: un diplomate américain réfute la thèse d’une d’ingérence ukrainienne lors des élections

Destitution de Trump: un diplomate américain réfute la thèse d’une d’ingérence ukrainienne lors des élections
AFP

L’un des plus hauts diplomates de l’administration de Donald Trump a réfuté mardi sans ambiguïté la thèse, pourtant poussée par le président des Etats-Unis, selon laquelle c’est l’Ukraine, et non la Russie, qui s’est ingérée dans les élections américaines de 2016.

Prié de dire, lors d’une audition parlementaire, s’il existait des preuves d’une ingérence ukrainienne, le numéro trois du département d’Etat, David Hale, a répondu : « Non ». En revanche, il a confirmé que la Russie s’était, elle, bien ingérée dans le scrutin en faveur de Donald Trump. « Oui, les services de renseignement ont conclu que le président russe Vladimir Poutine avait ordonné en 2016 une campagne pour influencer notre élection présidentielle », a-t-il dit sans détour.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct