Nouvelles informations inquiétantes sur les bébés chinois génétiquement modifiés

Nouvelles informations inquiétantes sur les bébés chinois génétiquement modifiés
Belga

Les deux jumelles chinoises nées l’an dernier d’embryons génétiquement modifiés par les ciseaux moléculaires « Crispr » ont probablement des mutations imprévues dans leur génome à la suite de cette manipulation, selon un journaliste américain mardi qui a obtenu une version non publiée de l’étude détaillant l’expérience.

L’annonce avait choqué le monde en novembre 2018 : le scientifique He Jiankui avait révélé à Hong Kong qu’il avait modifié des embryons, dans le cadre d’une fécondation in vitro pour un couple, afin de tenter de créer une mutation de leurs génomes qui leur conférerait une immunité naturelle contre le virus du sida, le VIH, au cours de leur vie – une procédure qui n’avait aucune justification médicale, car des techniques existent pour empêcher leur contamination par le père séropositif.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct