Skeyes condamnée pour discrimination à l'embauche fondée sur l'âge (2)

Aux yeux de Skeyes, la sécurité du trafic aérien au-dessus de la Belgique serait compromise si l'entreprise engageait des candidats de plus de 25 ans car leurs performances cognitives feraient défaut. Elle refusait dès lors de les inviter à des entretiens d'embauche, situe Unia.

Pour l'ex-centre interfédéral, qui affirme s'être adressé à la justice après avoir tenté en vain de résoudre le problème à l'amiable, la société n'apportait cependant pas la preuve de cette affirmation et le juge a estimé la limite d'âge en question illégale.

Le tribunal a accordé une indemnité à sept candidats contrôleurs aériens qui avaient été refusés en raison de leur âge. Skeyes doit leur payer des dommages et intérêts équivalents à six mois de salaire. Le jugement précise également que l'entreprise devra payer une astreinte de 500 euros par jour si elle maintient sa limite d'âge.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct