UE: la crise politique italienne fait tanguer les ambitions de la zone euro

«
Cette réforme se fait à notre détriment
», martèle, rageur, Matteo Salvini.
« Cette réforme se fait à notre détriment », martèle, rageur, Matteo Salvini. - Photo News.

La zone euro peut-elle avancer sans le soutien de sa troisième économie, l’Italie ? Le psychodrame italien autour de la réforme du fonds de sauvetage de celle-ci (le Mécanisme européen de stabilité ou MES) va quelque peu mettre des bâtons dans les roues à ses ministres des Finances qui se retrouvent mercredi soir pour la finaliser.

Au centre du problème italien ? Un aspect particulier de la réforme du MES. Le débat a pris des proportions gigantesques, en quittant les rangs de la Ligue (extrême droite, eurosceptique) de Matteo Salvini pour s’ériger en controverse nationale. « Nous montrons que cette réforme se fait à notre détriment. Ce n’est pas à l’avantage des intérêts italiens et ce n’est pas positif pour la politique européenne, de plus en plus tournée vers la finance et la spéculation et pas la production et l’économie réelle », a déclaré Salvini en conférence de presse au Parlement européen, mardi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct