Les trois favoris

Remco Evenepoel : le jeune qui plaît à tout le monde

Personne, et celui qui dira le contraire passera pour un supporter de la victoire ne pensait, au stage de Calpe en janvier 2019, alors qu’il soufflait les bougies de son 19e gâteau à la saison stratosphérique de Remco Evenepoel. Dès le Tour d’Argentine (fin janvier), il mit la pression sur son propre leader, Julian Alaphilippe en tenant longtemps le temps de référence au chrono. Cette situation insolite obligea le Français à sortir de sa réserve et à gagner l’épreuve. Ce fut le début d’un apprentissage maîtrisé, qui prit une tournure plus concrète au Tour de Belgique. Là, face à forte concurrence belge, il mit à terre, au sens propre comme au sens figuré, Victor Campenaerts, l’homme du record de l’heure en personne. Ensuite, avec la bénédiction de son chef de file Philippe Gilbert, il s’offrit une victoire d’étape à l’Adriatica Ioanica Race.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct