Un stade pour entrer dans une autre dimension

Un stade pour entrer dans une autre dimension
Belga

L’autre explication de l’excellente santé financière des Gantois est la construction du nouveau stade, chose qui tient particulièrement à cœur à Mehdi Bayat depuis plusieurs mois. Là où, à l’Ottenstadion, l’affluence moyenne gantoise tournait autour des 10.000 spectateurs (10.774 lors de la dernière année), le passage dans la Ghelcamo Arena a pratiquement permis de doubler ces chiffres (18.549 de moyenne en 2013/2014, la moyenne ayant grimpé à 19.901 en 2015-2016). Mais le simple fait d’attirer plus de supporters – y compris davantage de familles, ce que vise aussi le Sporting – n’est pas le seul facteur explicatif. À la Ghelamco, tout est pensé et fait pour que les gens restent un maximum dans l’enceinte même du stade, aucun bistrot ou friterie n’étant trouvable aux alentours. De sources gantoises, il arrive d’encore trouver des gens sur place deux heures après le coup de sifflet final, surtout après un succès. Tout ceci permet de faire rentrer d’autres recettes dans les caisses du club.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct