Un juge ordonne un nouveau rapatriement d’une djihadiste belge et son enfant

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Belga

Le juge des référés de Bruxelles a ordonné le rapatriement d’une djihadiste belge et son enfant depuis le camp syrien d’Al Hol, sous peine d’astreinte. Il s’agit de la seconde décision en ce sens en un mois. Il est attendu qu’un appel soit à nouveau introduit par l’Etat belge, selon les informations publiées mercredi dans De Morgen.

Le tribunal francophone de Bruxelles a donné 75 jours à la Belgique pour rapatrier une femme et son enfant depuis le camp de prisonniers d’Al-Hol en Syrie. Durant ce délai la Belgique devra démontrer avoir entrepris des démarches pour ce faire, comme délivrer des documents de voyage. Au-delà des 75 jours, l’Etat sera condamné à verser une astreinte journalière de 2.000 euros par jour.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct