Contestation sociale chez AB InBev - La direction prête à parler aux syndicats vendredi si les blocages sont levés

Les blocages ont débuté lundi en milieu d'après-midi après l'échec d'une réunion de négociations. Les syndicats demandent une extension des garanties de sécurité d'emploi et de revenus en cas de licenciement pour des raisons économiques.

La direction a indiqué regretter les actions syndicales et invité les syndicats "à se retrouver vendredi pour une ultime réunion de négociations avec un agenda clair". "La condition est la fin des blocages des sites, pour assurer le retour au calme" et permettre aux collaborateurs qui le souhaitent de continuer à travailler. Bien qu'il n'y ait pas eu d'appel formel à la grève, une grande partie des travailleurs sont effectivement en chômage technique en raison des blocages.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct